Le pot aux rosesprésente La Contrebasse

La contrebasse Beyrand GérardLa pièce :

La contrebasse est l'instrument le plus gros, le plus puissant et le plus le plus indispensable de l'orchestre, le plus beau aussi, dit d'abord le contrebassiste.
Mais bientôt l'éloge pompeux laisse affleurer les frustrations et les rancoeurs du musicien et de l'homme. Et peu à peu la haine d'abord refoulée de cette encombrante compagne s'exprime, se déchaîne et explose jusqu'à la folie...
Ce monologue tragique et drôle, par l'auteur du best-seller "Le parfum", a tenu l'affiche en Allemagne pendant plusieurs années, ainsi qu'en France avec Jacques Villeret qui l'a interprété magistralement.

Photos du spectacle La Contrebasse :

Album photo du 23 septembre 2006 à Gentiana à Tours

Album photo des 14, 26, 27, 28 nov. 2003 salle Ockeghem à Tours

Diaporama du spectacle des 11, 12 et 18 février 2011 :

Pour utiliser le diaporama, mettez à jour votre Flash Player Plugin, s'il vous plaît. Vous avez à installer au moins la version 10.

Patrick Süskind

L'auteur : Patrick Süskind

Écrivain né en 1949 à Ambach, en Bavière, il vit à Munich et à Paris.
Après des études d'histoire et de littérature à Munich et en France, à Aix-en-Provence, Patrick Süskind devient scénariste pour la télévision.
En 1981 est jouée à Munich sa pièce de théâtre à un personnage, intitulée 'La contrebasse'.
Elle est publiée en 1984 et est depuis régulièrement jouée en Allemagne - plus de 500 représentations - ainsi qu'en France avec, en 1990, Jacques Villeret en tête d'affiche.
En 1986, Patrick Süskind achève son premier roman. "Le parfum" devient un succès mondial traduit en plus de 20 langues. L'année suivante paraît "Le pigeon" et, en 1991, une nouvelle, "L' histoire de monsieur Sommer". Un recueil de quatre autres nouvelles paraît en France en 1996, mais ce n'est que 10 ans plus tard qu'il fait son grand retour avec la parution de "Sur l'amour et la mort" chez Fayard.
Retrouvez tout sur cet auteur auteur sur : wikipedia

La contrebasse Beyrand Gérard

L'équipe artistique :

Le comédien : Gérard Beyrand
Avec "Le théâtre des Bacchanales" il a interprété Pignon dans "Le dîner de cons" de Francis Veber et Georges dans "Cuisine et dépendances" de Bacri & Jaoui.
Avec "Le Charivari" il a interprété "Le Broyeur" dans "Le théâtre ambulant Chopalovitch" de Lioubomir Simovitch
Avec la compagnie "Ophélie" il a joué le prince dans " Si les nains commencent à embrasser les princesses ".
Avec le "Labyrinthus" il a joué le business man dans le Petit Prince de Saint Exupéry, l'androïde nostalgique dans le thème de Jules Verne et Victor Hugo dans le thème de Victor Hugo.
Au cinéma il a joué le contre-maître dans "la vie rêvée des anges" d'Erick Zonca et des petits rôles dans d'autres films.
Il a appris la contrebasse au C.N.R. de Tours et a joué avec différents orchestres classiques.
Il est directeur artistique de l'association "Le pot aux roses"

La mise en scène :
Cette pièce a débuté en novembre 2003 avec la mise en scène de Valérie Lesage. Depuis 2005, Gérard Beyrand a repris la mise en scène.

La presse :

Le Courrier Français, journal local, a écrit le 21 11 2003 : "Gérard Beyrand a su ici se laisser joliment dévorer par son personnage touchant et dérisoire à la fois. Il est un contrebasiste qui joue avec talent de la pallette des sentiments humains portés à leurs point de non retour."

La Nouvelle République, a écrit le 09 12 2003 : "Gérard Beyrand a interprété ce monologue tragique et drôle avec beaucoup d'émotions et de vérité. Le lien très fort qui unit le musicien et sa contrebasse n'a pas laisser le public indifférent. L'acteur a su faire ressentir le drame humain d'un amour fou..."

Représentations passées :

L'affiche :

La contrebasse
Conception et réalisation du site lepotauxroses.org : Gérard Beyrand