Théâtre des Bacchanales présente Le dîner de cons

Le dîner de cons

  La pièce :  

Chaque mer­credi, Pierre et ses amis se réu­nissent pour un "dîner de cons" chacun d'eux doit être accom­pagné d'un indi­vidu parti­cu­lièrement lourd ou ennuyeux, et le gagnant sera celui qui aura amené le plus "con". Mais ce soir-là, Pierre a un tour de reins qui l'em­pêche de se dé­placer. C'est fina­lement chez lui que la ren­contre aura lieu...

Voici une pièce de théâtre culte, où presque chaque réplique est amusante. Les quiproquos se succèdent, tous plus délirants les uns que les autres. Pourtant, cette pièce est aussi une satyre pour les personnes qui ont tendance à considérer les autres de haut et à les prendre pour des cons.

L'auteur : Francis Veber

Francis Veber

Écrivain et réalisateur depuis les années 70 il enchaîne les succès dont entre autres : L'emmerdeur (1973) Le jouet (1976) La chèvre (1981) Les compères (1983) Le dîner de cons (1993) Le placard (2000)
Retrouvez toute son impressionnante biographie sur Wikipédia.

Valérie Lesage Gérard Beyrand

L'équipe artistique :

La mise en scène est de Valérie Lasage. Aujourd'hui, retrouvez la avec la Compagnie La clef.

Gérard Beyrand dans le rôle de François Pignon.

Le dîner de cons
et avec de gauche à droite et de Haut en bas :
Olivier, dans le rôle de Pierre Brochan, Nicolas,
dans le rôle de Juste Leblanc, François, dans le rôle du
Docteur Archambaud et celui de Lucien Cheval, Françoise,
dans le rôle de Christine Brochant et celui de Marlène.

La presse en parle !

La Nouvelle République du 11-02-2003 :

Activité culturelle débordante à Savonnière... l'autre vendredi, on se retrouvait dans un riche appartement parisien, grâce au Théâtre des Bacchanales, invité par la municipalité.
La salle des fêtes étaient comble, il a fallu rajouter des chaises, il est vrai que le programme était alléchant puisqu'on y jouait : "Le dîner de cons".
Inutile de raconter l'histoire, qui n'a pas vu la pièce ou le film de Francis Veber.
À noter l'exellente interprétation de la troupe avec une mention spéciale pour François Vender Meulen, qui jouait le rôle du controleur des impôts tenu dans le film par Daniel Prévost. Le mimétisme était complet, la ressemblance physique troublante et le jeu à l'égal de l'artiste.
Quant au "con", il était joué par Gérard Beyrand. Difficile à chaque réplique de ne pas penser à Jacques Villeret. Gérard Beyrand, mais aussi le metteur en scène, Valérie Lesage, sont les deux professionnels de cette troupe, créée il y a 3 ans maintenant, tous les autres sont amateurs.
L'an passé déja, on avait pu les applaudir avec "Cuisine et dépendance", ils ont cette année encore remporté un beau succès.
Mme Maret, adjointe à la culture et cheville ouvrière de ces soirées, entend bien renouveler de tels programmes.

La Nouvelle République du 16-04-2003

Pas facile de jouer dans la cour des grands. Pari pour tant réussi, vendredi soir dernier, pour la compagnie du Théâtre des Bacchanales à l'Espace Agnès Sorel, où une petite centaine de convives ont participé à un "Dîner de Cons", revisité par Valérie Lesage. D'accord, pas facile en début de représentation de se détacher du film. Mais la performance des membres de la compagnie Bacchanales a vite fait oublier Thierry Lhermitte et le Lochois Jacques Villeret.

La Nouvelle République du 14-04-2003

Pas mal de monde, vendredi soir, à l'Espace Agnès Sorel pour la représentation du "Dîner de cons". Popularisée... par le lochois Jacques Villeret, la pièce était mise en scène par Valérie Lesage, l'ancienne assistante de Jean-Louis Dumont et interprétée par le Théâtre des Bacchanales. Une compagnie dont les membres ont assez de métier pour assurer une prestation enlevée, garante d'une bonne soirée, marquée du sceau de la détente et du plaisir.

L'affiche :

Le dîner de cons

Représentations passées :

Conception et réalisation du site lepotauxroses.org : Gérard Beyrand