Le pot aux rosesprésente Feu la mère de Madame


précédé par un monologue de Victor Hugo, un monologue de Gabriel Liquier et deux monologues de Feydeau.


Feu la mère de Madame

La pièce :

L'intrigue com­men­ce dans la cham­bre à cou­cher d'Yvon­ne, à quatre heures du matin.

Le mari d'Y­von­ne, Lu­cien, dé­gui­sé en Louis XIV, re­vient du bal des Quatz'arts où la soirée a été bien arrosée. Comme il a oublié sa clé, il lui faut sonner, réveiller sa femme en sursaut. Aussi, avant de pouvoir se coucher, malgré ses efforts de discrétion contrariés par de multiples maladresses, doit-il affronter les fureurs et la jalousie de Madame qui tournent à la crise de nerfs lorsque Lucien, excédé, lui dit qu'elle a « les seins en porte-manteau ». Yvonne, vexée, fait participer Annette, la bonne, à la discussion qui ne cesse de s'envenimer.

Mais on sonne, c'est Joseph, le nouveau valet de chambre de la mère de Madame. Il apporte une triste nouvelle : elle est morte…

L'équipe artistique :

Feu la mère de Madame
Avec de gauche à droite : Jacky Cardot, Carole Gaugry, Jérémy Pluta et Alexandra Prot.
Une pièce interprétée par des comédiens survoltés.
La mise en scène est de Gérard Beyrand.

L'auteur : Georges Feydeau

Yvon Taburet

Georges Feydeau, né à Paris le 8 décembre 1862 et mort à Rueil-Malmaison le 5 juin 1921, est un auteur dramatique français, connu pour ses très nombreux vaudevilles.

Il est le fils présumé de l'écrivain Ernest Feydeau et de Léocadie Boguslawa Zalewska. On le pense en fait fils : soit de Napoléon III, soit (selon une opinion plus communément admise), du demi-frère de l'Empereur, le duc de Morny, lui-même fils naturel du comte de Flahaut (qui était lui-même fils illégitime présumé de Talleyrand. Voir aussi : Famille de Talleyrand-Périgord).
Très jeune, Georges Feydeau néglige ses études pour se consacrer au théâtre. Sa première pièce, Par la fenêtre, est jouée pour la première fois en 1882, alors qu'il a 19 ans. Sa première grande pièce, Tailleur pour dames, qui est fort bien accueillie en 1886 au Théâtre de la Renaissance, lui vaut les encouragements de Labiche. Il se marie le 14 octobre 1889 avec Marie-Anne Carolus-Duran, fille du peintre Carolus-Duran. Ce mariage d'amour se soldera par un échec, non sans lui donner une fille et trois fils.
La consécration vient en 1892 avec les pièces Monsieur chasse, Champignol malgré lui et Le Système Ribadier. Feydeau renouvelle le genre du vaudeville par une étude plus approfondie des personnages. Il se moque notamment de la médiocrité des existences bourgeoises, qu'il tourne en ridicule.
Très aimé de ses contemporains et des autres auteurs, il est témoin (avec Sarah Bernhardt) au mariage de Sacha Guitry et d'Yvonne Printemps le 10 Avril 1919, Sacha Guitry allait ensuite le visiter alors qu'il était dans la clinique du docteur Fouquart à Rueil où il décéda en juin 1921.
Il achève son existence à l'âge de 58 ans, après avoir été interné deux ans dans une maison de santé à Rueil-Malmaison pour troubles psychiques dus à la syphilis.
Retrouvez la biographie de Georges Feydeau sur wikipedia.

Des Monologues du Chat Noir

Et, en première partie de ce spectacle :

Quatre monologues de la fin du 19ème siècle :


Ces quatre monologues, qui sont des poèmes en vers, sont interprétés et mis en scène par Gérard Beyrand


Représentations passées :

Mais aussi deux représentations, les 14 & 15 juin 2013, dans le cadre de Comédie comme elles disent, organisé par Léo Lagrange Gentiana.

L'affiche du spectacle :

Feu la mère de madame
Conception et réalisation du site lepotauxroses.org : Gérard Beyrand