Le pot aux roses présente Feu la mère de Madame

Feu la mère de Madame

 La pièce : 

L'intrigue com­men­ce dans la cham­bre à cou­cher d'Yvon­ne, à quatre heures du matin.
Le mari d'Y­von­ne, Lu­cien, dé­gui­sé en Louis XIV, re­vient du bal des Quatz'arts où la soirée a été bien arrosée. Comme il a oublié sa clé, il lui faut sonner, réveiller sa femme en sursaut. Aussi, avant de pouvoir se coucher, malgré ses efforts de dis­crétion contra­riés par de mul­tiples mala­dresses, doit-il af­fronter les fureurs et la jalousie de Madame qui tournent à la crise de nerfs lorsque Lucien, excédé, lui dit qu'elle a « les seins en porte-manteau ». Yvonne, vexée, fait participer Annette, la bonne, à la discussion qui ne cesse de s'envenimer.

Feu

Mais on sonne, c'est Joseph, le nouveau valet de chambre de la mère de Madame. Il apporte une triste nouvelle : elle est morte…

L'auteur : Georges Feydeau

Georges Feydeau

Georges Feydeau (1862-1921) consa­cra sa vie au théâ­tre ; les person­nages de ses pièces se téles­copent dans des situa­tions cocasses : c'est le règne du vaude­ville, le monde d'avant 1914. Le public ado­rait aller rire à La Dame de chez Maxim (1899), La Puce à l'oreille (1907), Occupe-toi d'Amélie (1908), qui n'ont pas pris une ride.
Georges Feydeau sur : wikipedia.

Feu la mère de Madame
L'équipe artistique, de gauche à droite : Carole Gaugry, Jacky Cardot, Alexandra Prot et Jérémy Pluta.
La mise en scène est de Geyrard.
Geyrard

En pre­mière partie de ce spec­tacle :

Quatre mono­logues de la fin du 19ème siècle :


Ces quatre monologues, qui sont des poèmes en vers, sont interprétés et mis en scène par Geyrard


Deux affiches pour ce spectacle :

Feu la mère de Madame
Feu la mère de Madame

Repré­sentations passées :

Mais aussi deux repré­sentations, les 14 & 15 juin 2013, dans le cadre de Comédie comme elles disent, organisé par Léo Lagrange Gentiana.

Conception et réalisation du site lepotauxroses.org :  Geyrard