Le pot aux roses présente Des Monologues Chat Noir

Gérard Beyrand

Le spectacle :

Ce spectacle, com­posé de mono­logues, est en hom­mage au cabaret du Chat Noir à Mont­martre où, à la fin du XIXème siècle, une scène s'ouvrait au théâtre, à la poésie, à la danse, à la chanson et aux mono­logues.
Les mono­logues choisis pour notre spec­tacle ont été inter­prétés par les frères Coquelin, Félix Galipaux et bien d'autres comé­diens tant ils étaient popu­laires. Ils étaient joués au Chat Noir où ils "déchaî­naient les rires" mais aussi ils se réci­taient au théâtre (où ils accom­pagnaient notamment la nouvelle pratique d'alors, que consti­tuaient les matinées), dans les cabarets et les premiers cafés-concerts, dans les salons, mais aussi lors de circons­tances diverses, réunions de cercle, galas de charité, fêtes de famille, etc...

Sur le site de Jean-Paul Legrand, voici comment Charles Cros définissait le monologue : Des Monologues Chat Noir par Gérard Beyrand
"On saisit bien là un carac­tère du mono­logue : c'est une machine infer­nale, la suprême trouvaille d'un humo­riste et d'un chimiste. Cela explose. Entraîné par l'inexorable de sa logique, uniformément accéléré, le monologue s'échappe à lui-même. Le héros y est lancé comme un bolide fou. Au terme de sa gesticulation, au moment où il atteint le point suprême de l'exaspération, il se désintègre. Entendons qu'il sort brusquement ou qu'on l'expulse. En tout cas, après le crescendo hallucinant, plus rien. La baudruche a crevé."

Après avoir répertorié un maximum de monologues de cette époque, les textes choisis pour ce spectacle le sont pour leur humour, leur dérision, leur surnaturalisme (où l'imagination débridée préfigure le mouvement surréaliste) et pour leur qualité d'écriture et leurs perpétuels rebondissements ! On y trouve des monologues comiques, fumistes et parfois dramatiques.

Charles Cros Georges Feydeau

Les auteurs :

Les monologues interprétés sont de Charles Cros que l'on voit à gauche (3 monologues), de Georges Feydeau sur la photo de droite (2 monologues), de Victor Hugo (1 monologues), mais aussi des auteurs moins connus tels que Gabriel Liquier, Jean Gascogne, Eugène Larcher...

Gérard Beyrand

Le comédien :
Gérard Beyrand

Il est à l'ori­gine de ce pro­jet et il en est entiè­rement le maître d'oeuvre. C'est l'habituel metteur en scène de la compagnie Le pot aux roses, c'est aussi le comédien de La contrebasse de Süskind et un des deux comédiens des Diablogues de Dubillard.

Pour plus d'informations, allez sur la page Parcours artistique de Gérard Beyrand

L'affiche du spectacle :

Des Monologues Chat Noir

Repré­sentations passées :

Conception et réalisation du site lepotauxroses.org :  Gérard Beyrand