Le pot aux rosesprésente Léonie est en avance


Précédée par la comédie en un acte de Gérard Levoyer : Simon est mort.


Léonie est en avance

La pièce :

Léonie est en avance : Voici une des pièces les plus follement drôles que Georges Feydeau ait écrites.

Il nous présente une jeune femme atteinte des douleurs de l'enfantement après huit mois de mariage. Cette charmante personne est prise d'une extravagante envie de femme enceinte que son mari doit satisfaire. Et le malheureux qui se balade dans l'appartement avec, un vase de nuit sur la tête est rabroué par sa belle-mère, par son beau-père, et par la tyrannique sage-femme qui le traite comme un domestique. Ses beaux-parents lui font grief de cet accouchement avant terme, ce qui déliera les mauvaises langues.

C'est une farce conjugale débridée dont le mari, le bien nommée "Toudoux", tentera désespérément d'en sortir la tête haute.

L'équipe artistique :

Léonie est en avance
Avec de gauche à droite : Sonia, Michel, Catherine et Julien.
Léonie est en avance
Et : Dominique et Gaëlle.
La mise en scène est de Gérard Beyrand.

L'auteur : Georges Feydeau

Yvon Taburet

Georges Feydeau, né à Paris le 8 décembre 1862 et mort à Rueil-Malmaison le 5 juin 1921, est un auteur dramatique français, connu pour ses très nombreux vaudevilles.

Il est le fils présumé de l'écrivain Ernest Feydeau et de Léocadie Boguslawa Zalewska. On le pense en fait fils : soit de Napoléon III, soit (selon une opinion plus communément admise), du demi-frère de l'Empereur, le duc de Morny, lui-même fils naturel du comte de Flahaut (qui était lui-même fils illégitime présumé de Talleyrand. Voir aussi : Famille de Talleyrand-Périgord).
Très jeune, Georges Feydeau néglige ses études pour se consacrer au théâtre. Sa première pièce, Par la fenêtre, est jouée pour la première fois en 1882, alors qu'il a 19 ans. Sa première grande pièce, Tailleur pour dames, qui est fort bien accueillie en 1886 au Théâtre de la Renaissance, lui vaut les encouragements de Labiche. Il se marie le 14 octobre 1889 avec Marie-Anne Carolus-Duran, fille du peintre Carolus-Duran. Ce mariage d'amour se soldera par un échec, non sans lui donner une fille et trois fils.
La consécration vient en 1892 avec les pièces Monsieur chasse, Champignol malgré lui et Le Système Ribadier. Feydeau renouvelle le genre du vaudeville par une étude plus approfondie des personnages. Il se moque notamment de la médiocrité des existences bourgeoises, qu'il tourne en ridicule.
Très aimé de ses contemporains et des autres auteurs, il est témoin (avec Sarah Bernhardt) au mariage de Sacha Guitry et d'Yvonne Printemps le 10 Avril 1919, Sacha Guitry allait ensuite le visiter alors qu'il était dans la clinique du docteur Fouquart à Rueil où il décéda en juin 1921.
Il achève son existence à l'âge de 58 ans, après avoir été interné deux ans dans une maison de santé à Rueil-Malmaison pour troubles psychiques dus à la syphilis.
Retrouvez la biographie de Georges Feydeau sur wikipedia.

Simon est mort

Et, en première partie de ce spectacle :

Simon est mort

C'est l'amitié d'un groupe de copains qui se fissure face à la veuve du copain décédé. Des révélations vont les faire se retrouver dans des situations embarrassantes

L'auteur : Gérard Levoyer

Gérard Levoyer

Il a écrit plus de 50 pièces de théâtre ( Burlingue – Mendiants d’amour, L’appeau du désir, 12 femmes pour une scène...), de 150 dramatiques radio (France Culture, France-Inter, Radio Bleue,Radio Suisse-Romande, etc.), d’une centaine de sketches, de nouvelles et de scénarios pour la télévision.

Gérard Levoyer vous propose de rencontrer des hommes et des femmes issus de son imaginaire mais qui ressemblent tellement à ceux de la vraie vie, des gens qui émeuvent, bouleversent, amusent, étonnent avec leurs histoires remplies d'humanité. A tel point que vous les reconnaitrez, ces mendiants d'amour, ces raconteuses d'anecdotes et de galéjades, un peu comme les doubles de vous-même.

Il est également comédien et metteur en scène.
Retrouvez le site internet de Gérard Levoyer.
Ou sur Wikipédia.

L'équipe artistique :

Simon est mort
De gauche à droite : Caryl, Catherine, Serge et Francis. Mise en scène Gérard Beyrand.

Représentations passées :

Deux représentations, les 7 & 8 juin 2013, dans le cadre de Comédie comme elles disent, organisé par Léo Lagrange Gentiana.

Conception et réalisation du site lepotauxroses.org : Gérard Beyrand